Mode discret Désactiver

La définition du couple à travers les époques

D’après la définition du couple dans le dictionnaire Larousse, le couple illustre deux personnes unies par le mariage, le pacs, ou vivant en concubinage. Ces dernières sont animées par le même sentiment et éprouvent des affinités communes. Le couple a évolué au cours de l’histoire. Et cette définition sommaire a subi des changements considérables, en fonction des époques et des mœurs en vigueur.

L’évolution du sens du couple à travers les époques de l’histoire

Le couple tel qu’il est actuellement connu a largement évolué à travers les siècles. Au moyen-âge et à la Renaissance, le mariage est bien souvent une histoire de famille sous le contrôle des pères. A ce moment-là, nulle place à l’amour et aux sentiments. Ce qui compte avant tout, c’est la création d’héritiers et le transfert de biens. Pendant le siècle des Lumières, se marier par amour est une chose indécente. L’affection entre deux époux est autorisée mais seulement si elle apparaît après le mariage. Le couple n’est alors plus seulement vu comme une unité de reproduction mais devient petit à petit source de sentiments.

C’est progressivement au cours du 19ème siècle que le mariage d’amour s’épanouit. Les couples partagent alors une vie conjugale intime au sein de logements personnels et loin des maisons familiales traditionnelles. Au 20ème siècle, le mariage ne dure plus forcément toute la vie dans l’esprit des jeunes couples. Et dans la société contemporaine, l’épanouissement personnel prend une place centrale dans la relation amoureuse.

De la définition du couple traditionnel au couple indépendant

La notion de couple telle que nous la percevons aujourd’hui date des années 70. Elle est fondée principalement sur deux valeurs: l’amour et l’autonomie. La naissance de la femme active et indépendante financièrement nuance petit à petit l’image ancrée du mari protecteur et garant de la sécurité de sa famille. On passe ainsi d’une relation de dépendance à un modèle basé davantage sur l’autonomie de chacun.

En ce qui concerne le cadre légal, il existe deux formes de couple aux yeux de la loi : le mariage et le PACS. Mais on prend également en compte les unions libres où les deux partenaires ne sont ni unis civilement ni religieusement, les couples avec ou sans enfants et ceux qui ne vivent pas ensemble. Le modèle de couple est aujourd’hui aussi varié qu’il existe de personnes. Dans tous les cas, il transcrit le fait que deux personnes soient attachées et liées l’une à l’autre.

La définition du couple comme vecteur de complicité

Les débuts d’une relation riment avec une certaine confiance supplémentaire suivie d’une phase passionnelle et fusionnelle. L’autre nous manque quand il n’est pas à nos côtés et l’envie de le/la retrouver est plus forte que tout, la dépendance est présente. Une certaine complicité naît de cette relation amoureuse et des projets de vie viennent par la suite. C’est la concrétisation des aspirations communes et de l’engagement des deux partenaires l’un envers l’autre.

La complicité se traduit par des gestes attentionnés au quotidien mais également par une connaissance grandissante et éclairée de son partenaire et de ses désirs. La relation intime a ici une importance capitale pour l’épanouissement du couples et se travaille chaque jour. En effet, cela peut se faire en surprenant son partenaire par le jeu ou encore par la découverte de jouets intimes lors de moments partagés.